Le nucléaire, un atout pour la stratégie d'Amber Rudd - L'EnerGeek Le nucléaire, un atout pour la stratégie d'Amber Rudd - L'EnerGeek

Le nucléaire, un atout pour la stratégie d’Amber Rudd

RULa secrétaire d’Etat à l’Energie et au changement climatique du Royaume-Uni, Amber Rudd, a annoncé la fermeture de toutes les centrales électriques au charbon d’ici 2025. Pour atteindre son objectif, la responsable politique compte notamment sur l’énergie nucléaire.

Peu de temps avant l’ouverture de la COP21, les dirigeants britanniques ont donc décidé de mettre  fin à l’exploitation du charbon dans leur pays. Jusqu’à aujourd’hui, le charbon représentait près de 30% de l’électricité pour la population insulaire. Pour justifier son choix, la secrétaire d’Etat explique qu’« une économie avancée comme le Royaume-Uni ne peut pas se satisfaire d’une dépendance à des centrales électriques au charbon vieilles de 50 ans, polluantes et fortement émettrices de CO2 ».

Cependant, les autorités souhaitent également garantir l’approvisionnement énergétique aux citoyens. Dans cette optique, elles souhaitent développer des énergies de transitions telles que le gaz et le nucléaire. D’ici 2030, l’atome pourra répondre à 30% de la demande en électricité et devrait créer environ 30 000 emplois, tandis que le gouvernement encourage parallèlement les investissements pour l’exploration de gaz sur le territoire.

Au sujet de l’éolien off-shore, Amber Rudd, confirme l’intérêt de son gouvernement pour cette source d’énergie propre à l’origine de la création de 14 000 emplois pour produire 10 gigawatts à l’horizon 2020. Toutefois, elle précise également que cette option n’est pour le moment pas privilégiée pour des raisons économiques : « Nous n’allons pas soutenir cette industrie à n’importe quel prix. Les subventions ne doivent être que temporaires et ne peuvent en aucun cas faire partie du modèle économique. Il n’y aura donc pas de nouvelles subventions tant que les prix n’auront pas baissé suffisamment pour être compétitifs ».

Rédigé par : jacques-mirat

mar 2 Juil 2013
Selon les résultats d’un récent sondage mené par l’institut Ifop pour le journal Dimanche Ouest France, plus d’un tiers des Français sont favorables à l’énergie nucléaire. En juillet 2011, tout juste quatre mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima, 32%…
jeu 16 Jan 2014
Alors que certains pays ont revu à la baisse leurs projets d'énergie nucléaire à la suite de l'accident de Fukushima (voire ont décidé d'abandonner cette énergie comme l'Allemagne), la Russie est plus que jamais lancée dans le développement de l'énergie…
jeu 7 Juil 2016
Stockholm a annoncé, en juin dernier, la suppression de diverses taxes sur l’électricité d’origine nucléaire. Le gouvernement suédois souhaite même aller plus loin : pour assurer son approvisionnement énergétique, la Suède va lancer la construction d’une dizaine de nouveaux réacteurs nucléaires dans…
lun 30 Nov 2015
Avec son réacteur de troisième génération (AP 1000), Westinghouse fait figure d’acteur majeur du nucléaire. Alors que son patron, Danny Roderick, affirme qu’il dirige une « entreprise globale », il évoque également son envie de collaborer avec EDF, le premier exploitant nucléaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *