Global Risk Insights : la technologie Rosatom dans le monde - L'EnerGeek Global Risk Insights : la technologie Rosatom dans le monde - L'EnerGeek

Global Risk Insights : la technologie Rosatom dans le monde

GRISelon les analyses du site Global Risk Insights, l’industrie nucléaire russe serait en pleine expansion. Après plus de 70 ans d’existence, la technologie russe a beaucoup évolué jusqu’à devenir une référence à l’international. De l’Asie du Sud-Est à l’Europe de l’Est, en passant par le Moyen-Orient, l’influence de Moscou s’exerce par l’attractivité de ses solutions industrielles.

Lancé en 1945 par l’ancêtre du Centre national de recherche – l’Institut Kourtchatov -, le programme nucléaire soviétique démarre véritablement en 1954, lorsque l’URSS décide d’exploiter la première centrale nucléaire de l’union. En quelque 60 années, le nucléaire russe aura donc fait du chemin : d’ici 2030, une centrale nucléaire sur cinq dans le monde devrait être équipée d’un réacteur de conception russe. Dans le pays, 10 centrales sont en activité, et la gestion du complexe nucléaire russe est confiée au Consortium atomique étatique ROSATOM.

Actuellement présent dans 40 pays, il est un des leaders du secteur. De l’Asie du Sud-Est à l’Europe de l’Est, il continue de séduire par son efficacité et participe au rayonnement de l’industrie russe. A Budapest, la capitale hongroise, il sera d’ailleurs l’invité du forum ATOMEX-Europe 2015 du 30 novembre au 1er décembre prochains, pour intervenir sur le thème : « L’énergie nucléaire en Europe : défis et solutions ».

A ce propos, le site Global Risk Insights (GRI), spécialisé dans l’analyse du risque politique et la géopolitique, évoque la véritable diplomatie énergétique nucléaire du Kremlin. Moscou coopère en effet avec de nombreux pays – et non des moindres -, comme l’Egypte, l’Arabie saoudite ou l’Algérie. « Les centrales nucléaires russes à l’étranger ressemblent de plus en plus à des ambassades, voire à des bases militaires, et non à de simples projets d’infrastructure bilatéraux », analyse GRI. Qui conclue : « Actuellement, la Russie se trouve visiblement dans une situation excellente pour poursuivre sa vaste diplomatie nucléaire ».

Rédigé par : jacques-mirat

ven 20 Jan 2017
Pierre-Franck Chevet, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a donné mercredi 18 janvier, lors de la présentation de ses vœux à la presse, quelques détails supplémentaires concernant les contrôles réalisés sur plusieurs réacteurs nucléaires suite à la découverte de teneurs…
jeu 25 Avr 2013
Les deux pays sont parvenus à un accord pour prolonger de deux ans leur coopération alors que la région est soumise à de fortes tensions sur le sujet du nucléaire. Signé en 1974, l’accord entre la Corée du Sud et…
ven 15 Mai 2015
En tant que phénomène naturel, la radioactivité fait partie de notre quotidien et représente de nos jours plus de 60 % de notre exposition via le soleil ou notre alimentation par exemple. Une exposition à laquelle s'ajoute une exposition artificielle…
mar 17 Sep 2013
L'unique réacteur nucléaire encore en service au Japon a été arrêté ce dimanche 15 septembre. Le Japon se retrouve une nouvelle fois sans énergie nucléaire pour une durée encore indéterminée pour le moment. L'exploitant de la centrale, la compagnie Kansai…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *