Global Risk Insights : la technologie Rosatom dans le monde - L'EnerGeek Global Risk Insights : la technologie Rosatom dans le monde - L'EnerGeek

Global Risk Insights : la technologie Rosatom dans le monde

GRISelon les analyses du site Global Risk Insights, l’industrie nucléaire russe serait en pleine expansion. Après plus de 70 ans d’existence, la technologie russe a beaucoup évolué jusqu’à devenir une référence à l’international. De l’Asie du Sud-Est à l’Europe de l’Est, en passant par le Moyen-Orient, l’influence de Moscou s’exerce par l’attractivité de ses solutions industrielles.

Lancé en 1945 par l’ancêtre du Centre national de recherche – l’Institut Kourtchatov -, le programme nucléaire soviétique démarre véritablement en 1954, lorsque l’URSS décide d’exploiter la première centrale nucléaire de l’union. En quelque 60 années, le nucléaire russe aura donc fait du chemin : d’ici 2030, une centrale nucléaire sur cinq dans le monde devrait être équipée d’un réacteur de conception russe. Dans le pays, 10 centrales sont en activité, et la gestion du complexe nucléaire russe est confiée au Consortium atomique étatique ROSATOM.

Actuellement présent dans 40 pays, il est un des leaders du secteur. De l’Asie du Sud-Est à l’Europe de l’Est, il continue de séduire par son efficacité et participe au rayonnement de l’industrie russe. A Budapest, la capitale hongroise, il sera d’ailleurs l’invité du forum ATOMEX-Europe 2015 du 30 novembre au 1er décembre prochains, pour intervenir sur le thème : « L’énergie nucléaire en Europe : défis et solutions ».

A ce propos, le site Global Risk Insights (GRI), spécialisé dans l’analyse du risque politique et la géopolitique, évoque la véritable diplomatie énergétique nucléaire du Kremlin. Moscou coopère en effet avec de nombreux pays – et non des moindres -, comme l’Egypte, l’Arabie saoudite ou l’Algérie. « Les centrales nucléaires russes à l’étranger ressemblent de plus en plus à des ambassades, voire à des bases militaires, et non à de simples projets d’infrastructure bilatéraux », analyse GRI. Qui conclue : « Actuellement, la Russie se trouve visiblement dans une situation excellente pour poursuivre sa vaste diplomatie nucléaire ».

Rédigé par : jacques-mirat

lun 3 Oct 2016
Les médias officiels iraniens ont annoncé, le 10 septembre dernier, le début du chantier de construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires dans l'enceinte de la centrale de Bouchehr. Malgré l'appartenance de son pays à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, le président…
jeu 13 Nov 2014
Alors même que des négociations entre l’Iran et les Occidentaux sont toujours en cours autour d’un éventuel programme nucléaire militaire de iranien, un accord vient d’être conclu avec la Russie de Vladimir Poutine. Il prévoit la construction par les Russes…
jeu 16 Jan 2014
Alors qu’EDF a pour objectif de faire passer le taux de disponibilité annuel de ses centrales nucléaires de 80 à 85%, 57 des 58 réacteurs français fonctionnent en même temps depuis lundi. Un tel taux de disponibilité, proche de 99%,…
sam 27 Août 2016
L’Etat et EDF ont finalement trouvé un accord concernant la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Mercredi 24 août, le ministère de l’énergie a confirmé qu’un premier versement de 100 millions d’euros serait effectué en 2019, tandis qu’un second…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *