Les énergies renouvelables devant le charbon d'ici 2040, selon l'AIE - L'EnerGeek Les énergies renouvelables devant le charbon d'ici 2040, selon l'AIE - L'EnerGeek

Les énergies renouvelables devant le charbon d’ici 2040, selon l’AIE

AIE_éolien_solaireSelon les prévisions de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publiées ce mardi 10 novembre à l’occasion de la nouvelle édition du World Energy Outlook (WEO 2015), l’institution internationale se veut cette fois très optimiste quant à l’évolution du mix énergétique mondial dans les prochaines décennies. L’AIE prévoit en effet une forte progression des énergies renouvelables (hors énergie hydraulique) au détriment du charbon d’ici à 2040, faisant des énergies solaire et éolienne les plus importantes sources d’électricité à l’échelle mondiale.

Lutte contre le changement climatique et déclin du charbon

Premier constat de l’AIE, le charbon devrait finalement entamer une phase de déclin alors qu’il est depuis de nombreuses années la principale source d’énergie de la planète. Les enjeux climatiques actuels et les nouvelles politiques énergétiques qui en résultent, conduisent de nombreux pays à réorienter leurs investissements et à délaisser progressivement la houille et la lignite.

« Alors qu’il a répondu à 45 % de la croissance de la demande énergétique au cours de la dernière décennie, le charbon est proche de sa fin » estiment les auteurs de l’étude. A l’horizon 2040, il satisfera « uniquement » 10 % de la croissance supplémentaire d’énergie, portée par l’Inde et les pays d’Asie du Sud-Est.

La part de charbon utilisée dans la production d’électricité passera ainsi de 41% à 30% à l’horizon 2040, alors que celle des énergies renouvelables augmentera parallèlement dans la même proportion. Même si la Chine restera le plus gros producteur et consommateur de charbon au monde d’ici 2040, elle dominera également la production renouvelable sur la période, assure Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE.

Une forte croissance des énergies renouvelables

Connaissant une forte croissance ces dernières années, les énergies renouvelables représentent déjà la deuxième source de production d’électricité au monde derrière le charbon et devraient donc le dépasser dès le début des années 2030. Leur part dans le mix électrique de l’Union européenne atteindra 50% en 2040, autour de 30 % en Chine et au Japon, et plus de 25 % aux États-Unis et en Inde.

« Les énergies renouvelables connaissent une forte croissance. L’an dernier, environ la moitié des nouvelles capacités électriques provenaient des énergies renouvelables (énergie hydroélectrique, éolienne et solaire) », atteignant un niveau record de 130 gigawatts (GW) », souligne M. Birol.

Au regard des investissements actuels et de la compétitivité croissante des technologies renouvelables, la production globale d’électricité basée sur des sources renouvelables augmentera, selon l’AIE, de plus de 8.300 térawattheure (TWh), « soit l’équivalent de la production combinée de toutes les centrales produisant de l’électricité à partir d’énergies fossiles en Chine, aux États-Unis et dans l’Union européenne ».

L’efficacité énergétique pour contrer l’augmentation de la demande

Aux côtés des énergies renouvelables, les mesures d’efficacité énergétique devraient permettre également de limiter de manière significative l’augmentation de la demande mondiale d’électricité et de réduire progressivement la corrélation existante entre la croissance mondiale et les émissions de gaz à effet de serre.

« L’efficacité énergétique joue un rôle essentiel dans la limitation à un tiers de la croissance de la demande énergétique d’ici à 2040, alors que l’économie mondiale croîtra de 150% », rappelle l’AIE.

Crédits photo : AIE

Rédigé par : livingston-thomas

lun 13 Fév 2017
La Commission européenne a donné son feu vert vendredi 10 février à trois nouveaux mécanismes de soutien aux énergies renouvelables mis en place en France dans le cadre de la transition énergétique. Ces mécanismes, appliqués aux filières solaire et hydroélectrique,…
mer 9 Juil 2014
À l’heure actuelle, les cellules photovoltaïques ne sont pas encore suffisamment efficaces : elles affichent en moyenne un taux de 15% d’efficacité énergétique de conversion. C’est pourquoi les chercheurs se focalisent sur les façons d’augmenter l’efficacité de cette source d’énergie verte.…
jeu 10 Oct 2013
L'Assemblée Nationale a adopté, dans la nuit du 7 octobre, un projet de loi "visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre" qui prévoit notamment un assouplissement des règles relatives à l’installation des éoliennes terrestres. Selon ce projet…
lun 23 Sep 2013
Dans le cadre de sa politique environnementale, le gestionnaire du réseau d’électricité français ERDF s'est lancé dans le développement de transformateurs électriques plus respectueux de l'environnement. La société a installé à Niort, dans les Deux-Sèvres, le premier transformateur électrique isolé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *