Les 70 ans du Commissariat à l'énergie atomique - L'EnerGeek

Les 70 ans du Commissariat à l’énergie atomique

CEA_logotype2012Alors que l’exposition consacrée au 70ème anniversaire du CEA vient de s’achever, que faut-il retenir de l’établissement public ? De l’industrie nucléaire aux énergies alternatives, cette institution est aujourd’hui considérée comme un pilier de la recherche énergétique mondiale.

Du 9 octobre au 1er novembre, la Cité des Sciences retraçait les 70 ans du CEA : « 7 décennies au service de la recherche et de l’innovation ». C’est le 18 octobre 1945 que le gouvernement provisoire du général de Gaulle publie l’ordonnance de création de l’organisme. A l’époque, sa mission est clairement fixée, il doit mener « les recherches scientifiques et techniques en vue de l’utilisation de l’énergie atomique dans divers domaines de la science, de l’industrie et de la défense nationale ».

A partir de 2010, l’acronyme CEA évoque officiellement la notion d’énergies alternatives. Aujourd’hui, il regroupe 10 centres de recherche et emploie 16.110 techniciens, ingénieurs, chercheurs et collaborateurs sur de multiples problématiques, comme le climat, la santé et bien d’autres…  Xavier Clément, directeur de la communication, résume : « le CEA et tous ses chercheurs ont la volonté de servir leurs concitoyens et d’aider le pays à répondre aux grands défis ».

Plusieurs projets d’envergure sont effectivement à l’étude dans les différents laboratoires répartis sur l’ensemble du territoire national. Grâce à sa collaboration avec l’Inserm, le CHU de Grenoble et l’université Joseph Fourier, un exosquelette pourra bientôt « redonner de la mobilité aux patients tétraplégiques ». Par ailleurs, le CEA est surtout chargé de faire émerger la quatrième génération de réacteurs nucléaires dit « à neutrons rapides, refroidis au sodium (RNR) », comme le précisait Christophe Behar, directeur de l’énergie nucléaire au CEA lors d’une émission sur France Culture.

Rédigé par : jacques-mirat

jeu 31 Jan 2013
Actuellement à l’arrêt suite à la catastrophe de Fukushima, la centrale japonaise de Kashiwazaki-Kariwa est la plus puissante installation nucléaire du monde (7.965 MW). Conformément à la volonté du gouvernement nippon, elle devrait être relancée après la réalisation de travaux de…
jeu 17 Juil 2014
Mardi 24 juin, la Fédération Française des Métiers de l’Incendie a remis le 21ème Oscar de la sécurité incendie à la Division production nucléaire EDF de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher). La distinction reçue par cet établissement en considération des…
ven 6 Mar 2015
La Corée du Sud et l'Arabie Saoudite ont annoncé la signature d'un protocole d'entente dans le domaine de l'énergie nucléaire. Signé le mardi 3 mars à l'occasion de la visite officielle de la présidente coréenne Park Geun-hye à Ryad, cet…
lun 12 Oct 2015
Le 9 octobre dernier, EDF a signalé un « problème technique » sur le réacteur n°2 de la centrale de Flamanville, en cours de maintenance depuis le mois d'août. Tandis que l’ASN affirme suivre « attentivement l’évolution de la situation », elle souligne également que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *