Exercice grandeur nature pour la FARN à la centrale nucléaire de Golfech - L'EnerGeek

Exercice grandeur nature pour la FARN à la centrale nucléaire de Golfech

FARNLa centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne a accueilli cette semaine les équipes de la Force d’action rapide du nucléaire (FARN) pour une opération de simulation grandeur nature. Un exercice qui aura permis à cette force spécialisée dans les scénarios catastrophes de tester sa rapidité de réaction et de s’approprier les lieux afin d’optimiser leur intervention en cas d’accident.

Comme l’explique à la Dépêche, Laurent Mercier, directeur adjoint de la FARN, « notre mission, c’est de rétablir les alimentations en eau, air et électricité de la centrale après un aléa climatique majeur. Nous n’intervenons qu’en appui des équipes locales et sur une demande nationale, c’est-à-dire à partir du moment où un incident survenu dans l’une de nos centrales nucléaires, dépasse nos référentiels de sûreté ».

Rappelons ici que la FARN a été créée en 2011 à l’initiative du groupe EDF à la suite de la catastrophe nucléaire japonaise de Fukushima. Composée de près de 300 agents et experts EDF volontaires, elle a pour objectif d’intervenir en cas d’accident majeur dans les centrales nucléaires françaises afin d’assurer dans l’urgence les alimentations en électricité, en eau, et en air des installations, évitant ainsi la fusion nucléaire et les rejets radioactifs dans l’atmosphère.

Avec près de 150 millions d’euros de crédits lors de sa création et 50 millions de dotation annuelle, elle dispose des capacités et du matériel nécessaires pour intervenir partout en France dans les 24 heures suivant une alerte et assurer la stabilité des aménagements pour une période de 72 heures au moins, permettant l’organisation et l’arrivée de moyens supplémentaires.

L’opération en cours cette semaine à la centrale de Golfech aura nécessité entre autres une quarantaine d’intervenants, deux hélicoptères super-Puma, des barges de franchissement de plan d’eau, des camions haute motricité, des véhicules 4 x 4, des groupes électrogènes, des pompes à eau et des moyens de protection et de communication haute technologie.

Les personnels de la FARN sont répartis en France sur quatre sites, les centrales de Civaux, de Bugey, de Paluel et de Dampierre, et sont mobilisables 24 heures sur 24.

Crédits photo : EDF, Auvillar

Rédigé par : livingston-thomas

mar 11 Fév 2014
Dimanche dernier, les Tokyoïtes ont élu le gouverneur Yoichi Masuzoe, qui appartient au parti au pouvoir pro-nucléaire. Le principal candidat anti-nucléaire, Morihiro Hosokawa, a reçu deux fois moins de voix  que Masuzoe dans le cadre de ce scrutin municipal.  …
mer 22 Mar 2017
Annoncée depuis plusieurs semaines dans le cadre du plan de sauvetage du groupe industriel Areva, la participation des entreprises japonaises Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) au capital de la nouvelle entité NewCo est finalement entrée…
mer 16 Juil 2014
A l’occasion d’une tournée sud-américaine du président Russe, Vladimir Poutine et son homologue Cristina Fernandez ont signé des accords pourtant la construction d’un quatrième réacteur nucléaire sur le sol argentin. Malgré la richesse de l’Argentine en hydrocarbures, le contexte y…
mar 14 Mar 2017
Alors que les candidats à l'élection présidentielle Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon prônent dans leur programme la nécessité pour la France de sortir sans délai de l'énergie nucléaire, l'Institut Montaigne s'est intéressé au coût réel d'une telle mesure. Et la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *