Une puce solaire pour éviter de laisser sa fenêtre ouverte - L'EnerGeek

Une puce solaire pour éviter de laisser sa fenêtre ouverte

fenetre_neige_photo_Sharon MollerusL’institut de recherche allemand Fraunhofer-Gesellschaft, implanté dans l’Est de l’Allemagne, dans la commune de Duisbourg, a développé un nouveau dispositif qui alerte les occupants d’une habitation lorsqu’une ou plusieurs fenêtres sont laissées ouvertes par mégarde. L’originalité de ce dispositif, idéal pour les personnes un peu étourdies ou pressées, est d’assurer son autonomie énergétique grâce à aux cellules photovoltaïques qui recouvrent sa surface.

Ouvrir ses fenêtres pour aérer la pièce d’un air frais et matinal, c’est bien. Penser à refermer ces mêmes fenêtres lorsque l’on part au travail, c’est encore mieux. De nombreux systèmes d’alertes existent déjà pour indiquer qu’une fenêtre est restée ouverte lorsque vous quittez votre logement. Ces systèmes sont cependant souvent onéreux et peu pratiques car ils nécessitent l’installation de câbles d’alimentation pour fonctionner.

Pour pallier ces désagréments de manière éco-responsable, l’institut Fraunhofer-Gesellschaft a mis au point un système d’alerte basé sur l’utilisation d’une petite puce photovoltaïque autonome et sans fil.

Avec ses mensurations minuscules (à peine 10 millimètres de large), cette puce se place dans la traverse basse du dormant d’une fenêtre. Peu énergivore, elle fonctionne de manière totalement autonome et sans fil grâce au petit panneau solaire qui recouvre sa surface et qui lui permet de se recharger automatiquement grâce à la lumière du soleil.

Un capteur et un accéléromètre sont en charge de veiller et de récolter des données liées à la fenêtre sur laquelle elle est installée. Elle peut donc prévenir le propriétaire lorsqu’il quitte son logement en laissant une fenêtre ouverte. Mieux, elle est capable de faire la différence entre un choc provoqué par un ballon de foot et un choc provoqué par un pied de biche : elle fait donc également office d’alarme anti-intrusion.

Peu couteuse à produire, cette innovation qui est encore au stade de prototype affiche une autonomie de 30 heures dans la pénombre. Ses concepteurs, qui n’ont pas encore prévu de la produire à grande échelle, espèrent encore augmenter l’autonomie du dispositif dans les mois à venir. Leur objectif : 2 semaines d’autonomie.

Crédit photo : Sharon Mollerus

Rédigé par : guy-belcourt

lun 27 Fév 2017
Fortement pourvue en ressources géothermiques, l’Île-de-France entend bien développer au maximum une énergie à la fois propre, peu coûteuse et stable dans sa production. Dernier projet en date dans la région, l'éco-quartier Clichy-Batignolles, situé dans le nord-ouest de Paris, a…
jeu 26 Mar 2015
Éoliennes et radars ne font pas bon ménage : en effet, le mouvement des premières perturbe le bon fonctionnement des seconds en renvoyant des signaux faussés. C’est pourquoi 35 éoliennes dites « à pales furtives » vont être installées à côté de Perpignan… et…
jeu 5 Déc 2013
EDF a effectué une nouvelle série de test, le weekend du samedi 30 octobre, sur son hydrolienne Arcouest, remise à l'eau à cet effet dans la rade de Brest. Selon EDF, il fallait "vérifier le bon équilibre du rotor et…
jeu 7 Avr 2016
Si l'objectif de 40 % d'électricité renouvelable en 2030 prévu dans la loi de transition énergétique reste tout à fait possible aujourd'hui, il nécessitera néanmoins un développement rapide de l'énergie éolienne marine, plus coûteuse, mais aussi plus régulière dans la production d'électricité…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *