Quel mix électrique pour l’Indonésie ? - L'EnerGeek

Quel mix électrique pour l’Indonésie ?

Jakarta_Skyline_(Resize)Quatrième pays le plus peuplé du monde, l’Indonésie est aussi la 10e puissance économique du monde et bénéficie d’une croissance annuelle d’environ 6%. Par conséquent, ce pays en archipel connait une demande d’énergie, et notamment d’électricité, très importante. Pour y répondre, le pays fait encore largement appel aux combustibles fossiles mais tente de faire évoluer son mix énergétique avec le recours envisagé au nucléaire.

Un recours toujours prégnant aux énergies fossiles

Pour alimenter ses quelque 245 millions d’habitants, l’Indonésie a recours majoritairement aux énergies fossiles (88,5% du total de l’électricité produite dans le pays en 2012), et tout particulièrement au charbon. Vient ensuite le recours à l’hydroélectricité (7,5%), qui devrait connaître une forte croissance dans les prochaines années du fait de projets de construction de barrages hydroélectriques.

Par ailleurs, l’Indonésie dispose de la troisième filière géothermique du monde. Cette énergie représente environ 4% du total de l’énergie produite dans l’archipel grâce à des ressources très importantes liées à la situation géographique particulière du pays sur la ceinture de feu.

Le gouvernement indonésien souhaite toutefois modifier son mix énergétique en ayant par exemple plus recours au gaz naturel. Par ailleurs, l’Indonésie prévoit d’améliorer ses réseaux de desserte en électricité, afin d’atteindre un ratio d’électrification de 99% d’ici à 2020 (il était de 82% à la fin de l’année 2014, avec une capacité totale installée avoisinant les 52 000 MW).

Un gouvernement favorable au nucléaire

Malgré le besoin d’accroître la production d’électricité, le faible prix de l’énergie en Indonésie aurait conduit à des comportements de gaspillages : le gouvernement a donc lancé un programme d’économies d’énergies et de soutien aux énergies renouvelables, pour s’aligner sur les autres pays de la région. Plus généralement, le pays cherche à optimiser sa consommation d’énergie.

Dans de récentes déclarations, le Ministre indonésien de la Recherche et de la Technologie, M. Muhammad Nasir s’est déclaré favorable à la construction d’une centrale nucléaire dans le pays. Or, ce choix ne fait pas l’unanimité. En effet, l’archipel est situé dans une zone d’activité sismique très importante, ce qui suscite des oppositions à cette technologie.

Un réacteur expérimental est actuellement en construction à proximité de Jakarta, « en partie pour prouver que l’énergie nucléaire est sûre ». Selon M. Nasir, les craintes et les résistances à l’encontre de cette technologie sont liées « au manque de connaissance du public concernant cette technologie et se limitent aux désastres nucléaires comme Tchernobyl en Ukraine ou Fukushima au Japon ».

L’Indonésie devrait développer un programme nucléaire important à la suite de la construction du premier réacteur de test.

Crédit photo : Kris 100

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 16 Oct 2014
Une jeune start-up américaine a mis au point une batterie de secours qui exploite l’énergie cinétique de vos mouvements pour produire de l'électricité. Offrant une autonomie supplémentaire de plusieurs heures à votre téléphone, ce dispositif vous permettra de mettre à…
ven 4 Nov 2016
Alors que les projets de quartiers durables et autonomes en énergie se multiplient à l'échelle locale, l'intermittence des énergies renouvelables et les progrès limités des technologies de stockage freinent pour le moment leur développement. Plusieurs initiatives sont en cours dans…
lun 4 Déc 2017
Le géant pétrolier Shell a officialisé, lundi 27 novembre 2017, la signature d’un nouveau partenariat avec Ionity (un regroupement de plusieurs constructeurs automobiles européens) dans le but de déployer des dispositifs de recharge rapides sur son réseau de stations-service en…
jeu 19 Jan 2017
Direct Energie, troisième acteur français de l'électricité et du gaz, revendique aujourd'hui près de 2,1 millions de clients et un chiffre d'affaires légèrement supérieur à 1,5 milliard d'euros, en forte croissance par rapport à l'exercice 2015. Favorisé par la fin…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *