Pourquoi l'Australie émet-t-elle toujours plus de CO2 ? - L'EnerGeek

Pourquoi l’Australie émet-t-elle toujours plus de CO2 ?

Stockpiles of coal at the Hay Point coal terminal, Queensland, Australia - ©© Greenpeace  HamiltonAlors qu’un récent rapport de l’Organisation des Nations Unies (ONU) invite vivement toute la planète à réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre et qu’un accord a été conclu pour maintenir le réchauffement climatique à moins de 2°C au-delà de la température moyenne de l’époque pré-industrielle, l’Australie, responsable de 1,5% des émissions mondiales de gaz à effets de serre, fait fi de ces préconisations et émet de plus en plus de CO2 dans l’atmosphère.

 

 14 millions de tonnes de CO2 supplémentaires en un an

Dans son rapport publié le 2 novembre, l’ONU a fait savoir qu’il était financièrement possible pour tous les états de s’engager dans une transition énergétique et que les émissions de gaz à effet de serre devraient être réduites à zéro d’ici à 2100 pour éviter toute catastrophe. Mais d’après le Premier ministre australien, « le charbon, c’est bon pour l’humanité. » 

L’Australie n’a donc pas le projet de diminuer sa production de charbon. 14 millions de tonnes de CO2 supplémentaires devraient ainsi être émises en 2014-1015. Selon l’indice australien CEDEX (Carbon Emissions Index), les émissions de CO2 ont déjà augmenté de plus de 4% en octobre par rapport à juin 2014, soit 500.000 tonnes supplémentaires.

 

Un pays dépendant du charbon à plus de 80%

Si ce pays continent émet autant de gaz à effet de serre, c’est que les énergies fossiles, comme le charbon, jouent un rôle prépondérant dans son économie qui contrairement à la France n’est alimentée par aucune énergie d’origine nucléaire. Les mixs énergétique et électrique du pays le plus peuplé d’Océanie sont en effet tous les deux dominés à plus de 80% par les énergies fossiles.

D’après les données du gouvernement australien illustrées par le géant de l’électricité australien Origin, 88% de l’énergie consommée en Australie en 2012 provenait des énergies fossiles. Le charbon, à lui tout seul, a permis de produire 74% de l’énergie consommée en Australie en 2012. Et selon l’Observ’ER, 89,5 % des 238,5 TWh d’électricité produits en Australie en 2011 ont été produits par les énergies fossiles.

Alors que l’Australie s’est fixé l’objectif de réduire de 5% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020 par rapport aux niveaux de l’an 2000, le pays semble actuellement faire un bon de plusieurs années en arrière en terme de politique énergétique.

 

Où la taxe carbone n’a pas fait long feu

L’Australie est devenu le premier pays développé à se défaire de sa taxe carbone. Le gouvernement du Premier ministre conservateur Tony Abbott a en effet aboli en juin dernier la taxe carbone mise en place par le précédent gouvernement de la travailliste Julia Gillard en 2012 et qui faisait payer aux pollueurs une amende de 23 dollars australiens (environ 16 euros) par tonne de CO2 rejetée.

L’effet de cette abolition sur les émissions de gaz à effet de serre a été immédiat étant donné qu’elle a directement été suivie d’une hausse de la production d’énergie issue de la transformation du charbon.

En contrepartie, Tony Abbott a doté l’Australie d’un « Plan d’action directe ». Acceptée par le Sénat australien le 31 octobre 2014, cette loi sera votée ce mois-ci par la Chambre des Représentants (à majorité conservative) et devrait permettre de débloquer 2,55 milliards de dollars australiens (environ 1,77 milliard d’euros) pour récompenser les gros pollueurs qui réduisent leurs émissions de CO2.

L’Australie n’est cependant pas le seul pays à fonctionner lourdement aux énergies fossiles. A l’heure actuelle, le charbon reste en effet l’une des premières sources d’énergie mondiale, et 40% de l’électricité produite à l’échelle planétaire est issue de la combustion du charbon.

 

Crédits photo : Greenpeace – Hamilton

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 10 Mai 2017
A seulement quelques jours du prochain sommet de l'Opep organisé le 25 mai 2017, les deux principaux producteurs de pétrole au monde, la Russie et l'Arabie Saoudite, se sont déclarés lundi 8 mai, favorables à une extension de l'accord de…
mer 22 Nov 2017
Si la circulation est souvent montrée du doigt pour expliquer les épisodes de forte pollution atmosphérique dans les agglomérations françaises, le secteur résidentiel n’est pas dénué de toute responsabilité, bien au contraire. La consommation d’énergie dans l’habitat joue même un…
ven 7 Juil 2017
Le gigantesque projet de gazoduc "Force de Sibérie" censé relier la Russie à la Chine, avance à un rythme régulier et pourrait entrer en service d’ici la fin de l’année 2019. Comme l’a précisé mardi 4 juillet 2017 lors d’une…
jeu 26 Mai 2016
Alors que près d’un tiers des stations service sont en pénurie d’essence, les représentants des entreprises tirent la sonnette d’alarme. Une situation qui pourrait ne pas s’améliorer puisque les centrales nucléaires veulent se joindre à la contestation. (suite…)

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *