Installation réussie des 4 moteurs principaux sur le chantier de l'EPR de Flamanville - L'EnerGeek

Installation réussie des 4 moteurs principaux sur le chantier de l’EPR de Flamanville

centrale_flamanvilleLes travaux d’aménagement se poursuivent sur le chantier de la centrale nucléaire de Flamanville, où la mise en place des deux derniers moteurs diesels principaux du bâtiment Nord vient d’être réalisée avec succès. Tous les facteurs semblaient en effet réunis pour une installations optimale.

Effectuée seulement quelques mois après la livraison sur site du bâtiment nord, l’introduction des deux moteurs diesels s’est déroulée sans accroc en ce début du mois d’octobre. L’expérience acquise par les techniciens EDF lors de cette même opération dans le bâtiment Sud aura permis d’éviter les pièges et d’optimiser sa réalisation. Le bâtiment Nord a en effet été construit deux fois plus vite que le premier. Les moteurs ont été livrés en provenance de Saint-Nazaire, tandis que la grue et les équipes nécessaires étaient déjà sur place.

Une opération qui restait tout de même assez délicate. Elle supposait en effet de soulever les moteurs à plus de cent mètres de hauteur au dessus du bâtiment avant de les insérer et les positionner via une voie de roulement à leur place respective, dans le bâtiment diesel Nord. Des moteurs principaux qui plus est assez encombrants, puisque mesurant 7,9m de longueur pour 3,7 m de large et 4,7m de haut, et extrêmement lourd (plus de 100 tonnes chacun). Les techniciens EDF ont dû pour cela innover et utiliser la grue qui avait servi au démontage de la grue doyenne du chantier et raccourcir sa flèche.

Rappelons ici qu’un réacteur EPR est équipé de quatre moteurs diesels répartis dans deux bâtiments. Ils sont destinés à assurer le bon fonctionnement de l’installation en cas de problème d’alimentation électrique. Ils peuvent fournir une puissance de 7,5 MW et assument chacun une fonction indépendante similaire. Chacun de ces moteurs peut soutenir à lui seul l’activité du réacteur.

Pour un maximum de sûreté, s’ajoutent à cela deux moteurs diesels de sécurité supplémentaires, de moindre puissance, et seulement prévus en cas de défaillance des quatre moteurs diesels principaux. Le premier est en place dans le bâtiment Sud depuis le mois de juillet 2014, et le second sera installé dans le bâtiment Nord au cours de l’année 2015.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 5 Mai 2017
Après le débat de l’entre-deux-tours de la présidentielle et avant de connaître dimanche 7 mai 2017 le futur président de la République, la politique énergétique proposée par les deux candidats interroge. Alors qu’Emmanuel Macron souhaite mettre en œuvre la transition…
lun 30 Déc 2013
Dans le cadre du démantèlement de la centrale nucléaire de Creys-Malville, en Isère, Areva a pour la première fois fait appel à son robot de découpage au laser, CHARLI, en novembre dernier. Ce dernier permet d'extraire en toute sécurité le…
mar 30 Juil 2013
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) vient d’autoriser l’exploitation du réacteur 4 de la centrale nucléaire du Bugey pour 10 années supplémentaires, suite à la visite décennale menée en 2011. Fin 2012, le réacteur numéro 2 de l’installation située dans le…
mar 12 Jan 2016
La campagne iode 2016, organisée conjointement par les services de l'Etat, l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) et Electricité de France (EDF) et qui a débuté hier, a pour objectif de renforcer la culture de "radioprotection" des riverains et des établissements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *