CITYOPT : Un projet d’expérimentation européen pour une gestion optimale de l’énergie - L'EnerGeek

CITYOPT : Un projet d’expérimentation européen pour une gestion optimale de l’énergie

CITYOPT_NiceLa Métropole Nice Côte d’Azur a lancé cette semaine les premiers appels à candidature dans le cadre du projet d’expérimentation européen CITYOPT. Adressé directement aux usagers, ce programme entend analyser les comportements quotidiens des consommateurs afin de développer par la suite les outils indispensables à une meilleure gestion de notre énergie.

 

Un programme d’optimisation de l’énergie

L’initiative CITYOPT est née de la nécessité pour les pays membres de l’Union Européenne, de mettre au jour de nouvelles technologies de contrôle et d’aide à la décision pour une gestion plus efficace de l’énergie dans les grandes agglomérations du futur. Conçu comme un véritable programme d’optimisation de l’énergie, ce projet s’inscrit donc parfaitement dans le cadre d’une stratégie européenne globale de développement des « smart cities », ces villes intelligentes de demain plus responsables en matière de gestion énergétique.

Territoire interconnecté, durable et tourné vers l’avenir, la Métropole Nice Côte d’Azur entend bien jouer un rôle dans cette évolution et devenir à court terme, un des leaders mondiaux des projets numériques appliqués aux territoires. Dans cette perspective, l’application de l’expérimentation CITYOPT à l’agglomération niçoise devrait lui permettre de créer de nouvelles applications et recommandations facilitant le management des systèmes énergétiques dans les quartiers et les villes.

Regroupant à ce jour sept partenaires de quatre pays différents, le Centre de recherche technique de Finlande (VTT) qui joue le rôle de coordinateur, l’Institut autrichien de technologie (AIT),  le Centre français Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), le groupe italien Experientia, la Ville d’Helsinki, EDF et  la Métropole Nice Côte d’Azur, la réalisation de cette étude est prévue sur trois sites pilotes. Les villes d’Helsinki et de Vienne pour la phase de conception et la Métropole Nice Côte d’Azur pour la phase de management opérationnel.

En tant que projet européen, le budget de cette opération, d’un montant de quatre millions d’euros, est financé à hauteur de 75 % par l’Union Européenne,  les 25 % restant étant partagés entre ces sept partenaires.

Premier réseau social de l’énergie

Le projet d’étude proposé à la population niçoise reposera alors principalement sur les mécanismes de  « Demand-Response », qui en matière de consommation d’énergie, renvoient à une adaptation plus efficace de la consommation à la production. Ces modèles de consommation permettent ainsi d’alléger la demande en électricité lors des pics de consommations en planifiant différemment l’usage des appareils électriques au cours de la journée.

Sur le modèle du projet Nice Grid à Carros, auquel EDF avait déjà pris part activement, les utilisateurs du territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur peuvent d’ores et déjà prendre part volontairement à cette expérience en déposant leur candidature auprès des services du groupe EDF ou de la collectivité niçoise. Il leur sera demandé par la suite d’agir pour le maintien de l’équilibre production/consommation des réseaux électriques de leurs habitations et de diminuer de ce fait leurs consommations d’électricité lors des périodes de pics de consommation. Ils pourront également témoigner de leurs expériences sur un réseau social dédié à l’énergie, mis en place et animé par la ville.

Ce réseau unique en son genre et la nouvelle communauté CITYOPT qui en découlera, permettra tout d’abord aux participants d’échanger leurs expériences et d’avoir un retour rapide sur la portée de leur « éco-geste » à l’échelle de leur quartier mais également de repérer pour EDF, les véritables motivations qui poussent ces utilisateurs à consommer de manière plus responsable. Le fournisseur d’électricité pourra ensuite adapter ces propositions commerciales en fonction de ces résultats dans le sens d’une meilleure répartition de la consommation.

Le CSTB aura quant à lui pour mission d’évaluer et de diffuser les résultats de cette expérience participative tandis que la Métropole Nice Côte d’Azur organise le recrutement des foyers et consommateurs volontaires.

Crédits photo : Métropole Nice Côte d’Azur

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
sam 19 Déc 2015
Le 17 décembre, l’Association Nationale pour le Développement de la Mobilité Electrique (Avere-France)  a récompensé le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement de la Vendée (Sydev) en lui remettant le trophée des Territoires électromobiles. Avec le Vendée électrique tour notamment, le…
ven 20 Oct 2017
Dans un courrier dévoilé mercredi 18 octobre par l’association de collectivités Amorce, Nicolas Hulot fait état aux préfets de la volonté nouvelle du gouvernement de resserrer les fonds alloués aux territoires à énergie positive et de revenir le cas échéant…
mar 2 Sep 2014
Alors que plusieurs centaines de millions de piles sont produites, vendues et jetées chaque années en France, des ingénieurs parisiens proposent aujourd'hui de réduire significativement cette source de pollution par la réalisation d'une pile fonctionnant à l'infini. Baptisée Pilo, cette…
mar 21 Fév 2017
Selon les derniers chiffres publiés par Eurostat, l'Office de statistiques européen, la consommation intérieure brute d'énergie de l'UE est tombée en 2015 sous son niveau de 1990. Une performance prometteuse mais qui cache en réalité une consommation d'énergie primaire repartie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *