Glowing lines : un projet inédit de route photoluminescente au Pays-Bas - L'EnerGeek Glowing lines : un projet inédit de route photoluminescente au Pays-Bas - L'EnerGeek

Glowing lines : un projet inédit de route photoluminescente au Pays-Bas

Roosegaarde_glowing_lines_routes_intelligentesMotivée par le coût très élevé de l’éclairage routier, la ministre des transports des Pays-Bas, Melanie Schultz Haegen, a apporté officiellement son soutien à l’expérimentation d’un projet inédit d’autoroute photoluminescente. Testée sur un tronçon de 500 mètres de route près de la ville de Oss au Pays-Bas, le projet baptisé « Glowing Lines » permettrait de moderniser les infrastructures routières tout en réduisant de manière significative la consommation d’énergie.

C’est bien dans une optique de développement durable que l’artiste néerlandais Daan Roosegaarde a mis au point, en collaboration avec le groupe Heijmans Infrastructure, un nouveau système de signalisation phosphorescente présenté comme une alternative prometteuse aux éclairages routiers.

Plus concrètement, il s’agit simplement de remplacer les bandes signalétiques existantes par de la peinture photoluminescente qui réfléchira la lumière du soleil une fois la nuit tombée. Après une journée à stocker la lumière du soleil, ces lignes de peinture pourront briller et illuminer la chaussée de huit à dix heures sans interruption.

Ajoutées à cela, plusieurs innovations comparables ont été imaginées par les Studio Roosegaarde pour remodeler et moderniser les réseaux routiers en accord avec les enjeux énergétiques actuels. Ainsi, une seconde peinture, également à l’essai, serait destinée à n’apparaitre qu’en cas de très basse température, signalant du même coup aux automobilistes les dangers d’une route glissante, tandis qu’un nouveau système d’éclairage éolien placé en bord de route ne s’activerait qu’en cas de circulation, détectant les mouvements d’air provoqués par les véhicules. Enfin, une bande de rechargement par induction serait prévue à destination des véhicules électriques.

Si ces différents dispositifs permettrait sans conteste d’augmenter l’efficacité énergétique de nos futures « routes intelligentes » et autonomes en énergie, ils promettent surtout la réalisation de très larges économies pour un coût de construction relativement faible. De plus, comme le souligne Daan Roosegaarde, ces nouvelles technologies constituent « une alternative durable pour les endroits où l’éclairage conventionnel n’est pas présent ».

Le projet « Glowing lines » a reçu le soutien du gouvernement néerlandais, mais reste encore à sa phase expérimentale et l’entreprise Heijmans ne semble pas à ce jour avoir obtenu de contrat pour repeindre la signalisation routière à grande échelle.

Crédits photo : Studio Roosegaarde

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 30 Avr 2013
Selon une étude publiée par Eurostat, la part de l’énergie renouvelable dans la consommation en Europe est passée en 2011 à 13%, contre 12,1% en 2010. L’objectif de l’Europe des 27 est de passer à 20% d’ici 2020. Chaque objectif…
mar 16 Sep 2014
Le ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (Meti) a officialisé dans un rapport publié le mercredi 10 septembre 2014, l'annulation de près de 10 % des projets de centrales solaires validés en 2012 sous l'égide du tarif…
lun 6 Mai 2013
Actuellement, la station de transfert d’énergie par pompage (STEP)  est la technique de stockage d’électricité la mieux maîtrisée. Nécessitant un dénivelé important, les STEP sont aujourd’hui limitées à des environnements montagneux, mais de nouveaux sites à proximité du littoral pourraient…
mar 5 Mai 2015
C’est depuis le siège social de Telsa Motors, à Palo Alto en Californie qu’Elon Musk, le dirigeant de cette dernière, a annoncé le lancement prochain d’un nouveau type de batterie capable de stocker l’énergie électrique provenant de la production solaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *