Cruas : les nouveaux générateurs de vapeur de 300 tonnes fixés « au millimètre près »   - L'EnerGeek

Cruas : les nouveaux générateurs de vapeur de 300 tonnes fixés « au millimètre près »  

générateur_de_vapeurUn chantier hors du commun vient de débuter à la centrale nucléaire de Cruas, en Ardèche. Les trois générateurs de vapeur de l’unité 4 de la centrale vont être changés. D’ici deux mois et demi ces pièces métalliques géantes devront être positionnées dans le bâtiment réacteur… au millimètre près.  

Une partie du mur du bâtiment réacteur a été temporairement ouverte (cette ouverture,  « le tampon matériel », est habituellement fermée et scellée) de manière à positionner les générateurs de vapeur.

Quelques 430 soudures permettront de fixer verticalement les générateurs autour de la cuve du réacteur. Le positionnement des générateurs doit être réalisé au millimètre près. Une tâche particulièrement complexe quand on sait chacun d’entre eux pèse 300 tonnes (« l’équivalent d’un A380 et demi ») et mesure 20 mètres de long.

Les générateurs, fabriqués par Mitsubishi au Japon, sont de dernière génération : « ces nouveaux modèles bénéficient d’améliorations technologiques qui les rendent encore plus résistants à la corrosion et améliorent leur performance tout en facilitant leur maintenance », précise EDF.

L’opération prendre deux mois et demi, mais les équipes d’Areva la préparent depuis 2 ans déjà. Entre les phases de préparation et d’exécution, pas moins de 1.000 personnes sont mobilisées par ce chantier.

Cet investissement de 140 millions d’euros consentis par EDF doit permettre de prolonger la vie de la centrale alors que les précédents générateurs de vapeur arrivent en fin de cycle, après 30 ans d’utilisation. L’an prochain, ce sera au tour des générateurs de l’unité 1 d’être changés.

Rédigé par : jacques-mirat

lun 25 Jan 2016
Interrogée par le député écologiste Denis Baupin, la ministre de l’Energie, Ségolène Royal, a expliqué qu’EDF devait devenir «l’opérateur majeur de la transition énergétique». Pour y parvenir, le journaliste Vincent Giret souligne « les transformations inédites dans l’histoire de l’entreprise » réalisées par  le…
mar 19 Jan 2016
L'ancien ministre délégué à l'Industrie, Christian Pierret, actuellement président du think-tank Vista, revient sur le succès de la COP21. Selon lui, pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique, il est temps d’arrêter d’opposer les énergies renouvelables et l’industrie du nucléaire.…
ven 23 Août 2013
Philippe Martin, le ministre de l’Energie, a accordé une interview au Nouvel Observateur avant de participer aux journées d’été du parti Europe Ecologie les Verts (EELV). Dans cet entretien il confirme la fermeture de la centrale de Fessenheim d’ici la…
mer 12 Juil 2017
Lundi 10 juillet, Nicolas Hulot a fait sensation en intervenant sur l’antenne de RTL. Pour la première fois, un ministre de l’énergie en exercice propose de fermer « jusqu’à 17 réacteurs » nucléaires. Toutefois, le responsable de la transition écologique et solidaire…

COMMENTAIRES

  • Faut-il comprendre que chaque unité, donc chaque réacteur, doit voir un changement de ses générateurs de vapeur tous les trente ans, considéré je vous cite ‘en fin de cycle’, et ce pour la modique somme de 140 millions € ?
    Ces 140 millions sont-ils à considérer pour une unité, ou pour cette première en cour et la suivante à venir, dans ce cas de Cruas ?

    Répondre
    • Réponse tardive mais réponse tout de même : en effet tous les réacteurs voient leur générateur de vapeur changés par des neufs.
      D’ailleurs le cas de Cruas n’est pas une première loin de là, les changements de générateur de vapeur se font depuis le début des années 90.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *