En 2020, une ferme hydrolienne exploitera l’immense potentiel des îles Anglo-Normandes - L'EnerGeek

En 2020, une ferme hydrolienne exploitera l’immense potentiel des îles Anglo-Normandes

aurignyOpenHydro, filiale du groupe français DCNS, vit une période faste. En l’espace de quelques jours, la société irlandaise a vu son hydrolienne être sélectionnée pour un projet expérimental au Canada, réussir un test en mer mené par EDF en France, et être au coeur d’un nouveau projet de ferme géante au large des îles Anglo-Normandes. Concernant ce dernier projet, OpenHydro et Alderney Renewable Energy (ARE) viennent d’annoncer la création d’une co-entreprise qui permettra de le mener à bien.

La création de la joint-venture Race Tidal Ltd a été annoncée lors de la troisième convention internationale sur les énergies marines renouvelables qui s’est tenue la semaine dernière à Cherbourg.

Race Tidal Ltd devra piloter la création d’une ferme hydrolienne de 300 MW au large de l’île d’Aurigny, Alderney en anglais.

Les 150 turbines d’une puissance unitaire de 2 MW pourraient générer assez d’électricité pour alimenter quelques 150.000 foyers indiquent dans un communiqué commun les deux groupes à l’origine  du projet.

Une production qui dépasserait donc largement les besoins des seules îles Anglo-Normandes . Une partie de l’électricité produite pourra donc être réinjectée vers les réseaux français et britannique. Selon OpenHydro, la création d’une ferme hydrolienne s’insère parfaitement dans un projet de renforcement de l’interconnexion électrique entre la France et l’Angleterre qui pourrait aboutir en 2020.

La ferme hydrolienne d’Aurigny devrait d’ailleurs également être mise en service en 2020, les trois prochaines années devant être consacrées à des études de l’impact sur l’environnement du projet.

D’après OpenHydro, les îles Anglo-Normandes possèdent un immense potentiel hydrolien évalué à plus de 3.000 MW (soit autant que celui de la France) qui, s’il était entièrement exploité, permettrait d’alimenter en électricité 1,5 millions de foyers.

En 2008, ARE s’est vu attribuer par les Etats d’Aurigny une licence de 65 ans pour exploiter l’énergie hydrolienne dans ses eaux territoriales. Son président Nick Horler se félicite que le projet franchisse aujourd’hui une nouvelle étape :

« Le développement économique du projet de ferme hydrolienne dans les eaux d’Aurigny permettra de fournir à l’Europe une nouvelle source d’énergie renouvelable, propre et prévisible et augmentera la sécurité de nos approvisionnements en énergie ».

Rédigé par : vincent-delong

lun 5 Juin 2017
Selon le dernier rapport de l'Irena "Energies renouvelables et emplois - Bilan annuel 2017", le nombre d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables à l'échelle mondiale s’élevait à 9,8 millions en 2016, soit une hausse de près de 20% par…
jeu 29 Déc 2016
Au mois de novembre 2017, la 23ème conférence des Nations Unies pour le climat (COP23) sera organisée par les îles Fidji et devrait avoir lieu à Bonn, en Allemagne. Pour le premier ministre fidjien, Frank Bainimarama, il s'agit là d'"une grande responsabilité…
mer 14 Juin 2017
L'énergie n'est pas réputée pour être le secteur de prédilection de Google. Pourtant, cette évidence n'a pas suffit à stopper le géant américain : se lancer dans un projet visant à promouvoir l'énergie solaire grâce à toutes les technologies Google.…
mar 20 Mai 2014
Le 30 septembre 2013 à Cherbourg, François Hollande lançait un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la construction de plusieurs fermes pilotes hydroliennes afin de lancer la filière française. Selon l'Ademe qui gère le dossier, plusieurs candidats ont répondu à l’appel avant…