Pénurie énergétique au Pakistan : des villageois construisent leurs propres barrages - L'EnerGeek

Pénurie énergétique au Pakistan : des villageois construisent leurs propres barrages

vallée_cachemire_PakistanDans les vallées du Cachemire pakistanais, pour faire face à la crise énergétique qui paralyse le pays, des familles ont construit leurs propres barrages hydro-électriques, sur des ruisseaux et des rivières de la région.

Dans certains villages isolés du Pakistan, les coupures de courant peuvent durer plus de 20 heures par jour. Le pays vit actuellement une pénurie d’électricité considérable en raison de l’explosion démographique. Afin de combler ce déficit de 4.000 mégawatts, le gouvernement du Premier ministre Nawaz Sharif a annoncé, à différentes reprises, la construction d’usines thermiques au charbon, de centrales nucléaires et de grands barrages hydroélectriques. Mais attendant leur mise en service, la pénurie perdure.

Du coup, dans la vallée de Neelum, des habitants transforment eux-mêmes l’eau qui dévale leur montagne en électricité, grâce à des micro-barrages hydroélectriques. « Une turbine a été installée pour être partagée par 50 familles, cela a coûté environ 2.000 euros. Nous en avions besoin. C’est notre seule source de lumière. Nous la démarrons à 15H00 chaque jour pour l’éteindre à 8H00 le matin suivant », explique Rahimullah, l’opérateur de cette installation sommaire de la vallée du Cachemire.

Aujourd’hui, la région produit 1.130 mégawatts, grâce à ses barrages hydroélectriques. Cependant, la majeure partie de cette énergie est redistribuée sur le réseau national et ne bénéficie pas aux locaux : sur les 200 000 habitants qui peuplent la région, moins de 100 000 d’entre eux n’ont  pas accès à l’électricité du réseau national. Les turbines communautaires de fortune remplissent donc un rôle primordial, pour ses habitants qui sont devenus les rois de la débrouille.

Enfin, ces petites installations ont un effet positif pour l’environnement. Elles évitent, ou ralentissent en tout cas, la déforestation. En effet, les familles qui vivent sans électricité se chauffent en brûlant du bois coupés aux alentours. L’utilisation des micro-centrales électriques contribue donc à préserver les forêts.

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 12 Oct 2015
L’Agence Nationale de la Recherche a lancé en 2012 le programme DIESALG afin d’étudier de nouvelles souches de microalgue capables de générer une production industrielle et durable de biocarburant de 3ème génération. Après plusieurs années de collaboration, les scientifiques viennent…
mer 13 Jan 2016
La Commission de Régulation du Nucléaire envisage d’étendre la durée d’exploitation des réacteurs américains jusqu’à 80 ans. Si cette stratégie est confirmée, l’obtention d’une nouvelle licence par les opérateurs sera conditionnée au respect des consignes de sûreté élaborées grâce aux…
mer 6 Mar 2013
Souvent appelé le nucléaire vert, le thorium pourrait incarner l’énergie de demain. Avec des ressources naturelles abondantes et une production de déchets moindre, ce minerai pose la question d’une nouvelle orientation de la production d’énergie nucléaire. Le thorium est un…
mer 10 Déc 2014
Le chercheur russe Andreï Kazantsev a mis au point un nouveau moyen d'exploiter l'eau contenue dans les nuages afin de produire de l'eau potable et de l'électricité. Baptisée Air HES, son invention pourrait selon lui apporter un source d'énergie éternelle…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *