Emirats Arabes Unis : construction d’une nouvelle centrale nucléaire - L'EnerGeek Emirats Arabes Unis : construction d’une nouvelle centrale nucléaire - L'EnerGeek

Emirats Arabes Unis : construction d’une nouvelle centrale nucléaire

Mardi 28 mai, les Emirats Arabes Unis (EAU) ont annoncé le début de la construction de la deuxième centrale nucléaire du pays. Signe que la péninsule arabique prépare l’après-pétrole.

Dans un communiqué, l’Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC) a confirmé avoir coulé la première ceinture de sécurité sur le site de Baraka, dans l’ouest du pays. Le ministre sud-coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie, Sang-Jick Yoon, était présent lors de l’inauguration des travaux.

C’est en effet un consortium sud-coréen qui a décroché en 2009 un contrat avec les EAU qui prévoit la construction de quatre centrales nucléaires à l’ouest d’Abou Dhabi. Mené par la Korea Electric Power Corp, ce rassemblement d’entreprises regroupe également Samsung, Hyundai et Doosan Heavy Industries.

D’une puissance unitaire de 1.400 mégawatts, les quatre centrales devraient être livrées à l’horizon 2020. Le démarrage de la première centrale, dont les travaux ont commencé en 2012, est prévu en 2017. La seconde devrait être opérationnelle en 2018.

Grâce à ces quatre sites nucléaires, les Emirats Arabes Unis espèrent réduire leurs émissions de CO2 d’environ 12 millions de tonnes d’ici la prochaine décennie. Actuellement producteurs de 2,8 millions de barils de pétrole par jour, les EUA préparent activement l’après or noir. En mars dernier, le pays a inauguré la plus grande centrale solaire à concentration du monde.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 5 Jan 2017
Selon une étude publiée cette semaine par l'Association mondiale du nucléaire (WNA), la capacité de production de l'énergie nucléaire à l'échelle mondiale a continué de croître en 2016 passant de 382,2 GW à la fin de 2015 à 391,4 GW aujourd'hui.…
mar 22 Mar 2016
Le marché des déchets nucléaires continue d’accueillir de nouveaux acteurs ambitieux. Après Véolia, c’est au tour de l’entreprise Séché de se positionner sur les futurs contrats de l’industrie nucléaire européenne. (suite…)
mer 21 Déc 2016
Mises à contribution suite à l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires cet automne, les centrales thermiques françaises, et celles à gaz en particulier, ont permis de répondre à l'augmentation de la demande en électricité. Elles ont atteint selon le dernier bilan…
Pour le co-fondateur du Breakthrough Institute, Michael Shellenberger, la transition énergétique à l’échelle mondiale n’est pas à l’ordre du jour. En effet, il affirme que lors des dix dernières années, la part des énergies propres a diminué tandis que celle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *