Sommet européen : le gaz une énergie d'avenir ? - L'EnerGeek

Sommet européen : le gaz une énergie d’avenir ?

Réunis à Bruxelles mercredi 22 mai pour un sommet sur l’énergie, les chefs d’Etat européens aborderont la question de la politique énergétique du vieux continent. La place du gaz, du charbon et l’avenir des énergies renouvelables seront notamment en débat.

Selon le Conseil européen, ce sommet européen servira à « donner une orientation » à la politique énergétique de l’Union Européenne, avant l’adoption de conclusions concrètes en juin 2013. Les dirigeants devront notamment trouver une solution à l’augmentation de la facture des importations, notamment de charbon.

Sur ce sujet, c’est l’Allemagne qui est pointée du doigt. En effet, depuis la catastrophe de Fukushima, le gouvernement d’Angela Merkel a annoncé sa sortie totale du nucléaire. Si les énergies renouvelables se développent outre-Rhin, c’est surtout le charbon qui a remplacé l’énergie nucléaire. En Allemagne, la production électrique provient à 25% des énergies vertes mais aussi à 40% du charbon. Si bien que les émissions de dioxyde de carbone y ont augmenté de 4% en 2012.

Vers une Europe de l’énergie ? 

Pour les industriels du secteur de l’énergie, il faut que l’Europe ait l’autosuffisance énergétique comme objectif. Le vieux continent est en effet le plus gros importateur d’énergie au monde. Le gaz apparaît alors comme une alternative aux énergies renouvelables, propres mais encore très coûteuses.

Aujourd’hui, le gaz est l’énergie fossile la moins carbonée, donc la moins polluante. De plus, le gaz est présent en abondance sur la planète. Le seul problème est que le gaz, provenant essentiellement de Russie, connaît des tarifs encore élevés. C’est pourquoi des pays comme l’Allemagne préfèrent importer du charbon, en provenance des Etats-Unis, autosuffisants grâce aux gaz de schiste. Le charbon est certes plus polluant, mais surtout moins cher.

Certains industriels réclament donc l’autorisation d’expérimentations sur les gaz de schiste en Europe, afin d’évaluer l’existence de risques. Selon eux, il serait alors possible de construire « une Europe de l’énergie » basée sur la réduction des rejets de gaz à effet de serre.

Le débat est lancé et rien n’indique qu’un seul sommet sera suffisant pour donner à l’Europe les orientations futures de sa politique énergétique.

 

 

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
D'après le bilan électrique 2015, réalisé par Réseau transport électricité (RTE), la consommation électrique des Français a augmenté de 0,5 % l'an dernier, pour s'établir à 476,3 TWh. Globalement, les énergies bas carbone progressent - le renouvelable surtout ; le…
jeu 26 Mai 2016
Alors que près d’un tiers des stations service sont en pénurie d’essence, les représentants des entreprises tirent la sonnette d’alarme. Une situation qui pourrait ne pas s’améliorer puisque les centrales nucléaires veulent se joindre à la contestation. (suite…)
mer 26 Juil 2017
A la suite de la découverte au début du mois de juillet d’un détournement probable de quatre de ses turbines à gaz vers la Crimée, le groupe énergétique allemand Siemens a annoncé vendredi 21 juillet 2017, son intention de mettre…
jeu 16 Avr 2015
La centrale à charbon de Bouchain, près de Valenciennes, a été arrêtée hier mercredi 15 avril après plus de 45 ans d'activité. La fin d'une époque pour sa centaine d'employés, mais également le début d'une nouvelle histoire avec la reconversion du site et l'ouverture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *