Le stockage de l’électricité à l’air comprimé - L'EnerGeek

Le stockage de l’électricité à l’air comprimé

Le groupe Total vient d’entrer au capital de LightSail Energy, une startup américaine spécialisée dans le stockage de l’électricité à l’air comprimé. L’occasion de se pencher sur cette technologie pas encore arrivée à maturité mais qui pourrait présenter une solution à l’intermittence des énergies renouvelables dans le futur.

Certaines énergies renouvelables, comme l’éolien ou le solaire, sont intermittentes. Pour des raisons évidentes (le vent ne souffle pas continuellement, l’absence de soleil la nuit et à certains moments de la journée) elles ne produisent pas de l’énergie en permanence.

De plus les pics de production des énergies intermittentes ne correspondent pas forcément aux pics de consommation. Par exemple, il fait déjà nuit au moment des pics quotidiens hivernaux qui interviennent aux alentours de 19 heures. Pas question donc de compter sur le potentiel de l’énergie solaire à ce moment là.

Inversement, en été, moment où la production photovoltaïque atteint son pic, les français consomment moins d’électricité qu’en hiver, et l’apport du solaire n’est pas indispensable.

Face aux limites de l’intermittence, la solution la plus logique serait donc de stocker le surplus d’électricité. Or, dans l’état actuel des connaissances, il existe peu de moyens de stocker de l’électricité à grande échelle.

Si la technique des STEP (Station de transfert d’énergie par pompage) est la plus performante aujourd’hui, la recherche se porte également sur la technique de l’air comprimé, à l’image de l’investissement du groupe Total dans LightSail Energy.

[stextbox id= »info »]Le stockage de l’électricité grâce à l’air comprimé [/stextbox]

Le stockage :

De l’air est comprimé dans un réservoir grâce à un piston alimenté par le surplus d’électricité. L’énergie mécanique du piston est convertie en chaleur, captée grâce à un spray d’eau. L’eau chaude est stockée dans un autre réservoir.

La restitution de l’électricité :

Un spray d’eau chaude permet de créer de l’énergie mécanique : la chaleur est captée par l’air comprimé et libère de l’énergie mécanique. Cette énergie permet d’actionner une turbine couplée à un alternateur et produit ainsi de l’électricité.

Un moteur électrique unique permet à la fois de comprimer l’air, puis d’inverser le procédé.

La chaleur produite lors de la compression de l’air peut être stockée à proximité d’un bâtiment pour répondre à ses besoins de chaleur.

Selon LightSail Energy, le système permet de restituer 70% de l’électricité initialement stockée.

Mais pour des questions de coût (construire de grands réservoirs pour stocker une grande quantité d’énergie coûte cher), ce système ne devrait pas être exploitable commercialement à court terme.

Pour en savoir plus sur la technologie proposée par LightSail Energy

Rédigé par : vincent-delong

jeu 10 Avr 2014
Les nouvelles règles du marché de l’électricité ont été déposées ce mercredi 9 avril au ministère de l’Ecologie par Réseau de Transport d’Electricité (RTE). Destinées à accompagner la transition énergétique, elles prévoient notamment pour les industriels comme pour les particuliers,…
jeu 30 Avr 2015
Si le séisme qui a frappé le Népal le samedi 25 avril dernier, a fait des milliers de victimes et détruit de nombreux bâtiments et sites historiques, il a aussi eu pour conséquence de fortement endommager le réseau électrique national,…
ven 23 Mai 2014
Lors de l’inauguration d’un showroom parisien présentant le compteur intelligent destiné à équiper tous les foyers français, Ségolène Royal a déclaré qu’elle souhaitait accélérer le déploiement de Linky de manière à devancer les objectifs européens. L’Europe impose que 80% des…
lun 16 Oct 2017
Dévastées par l’ouragan Irma au début du mois de septembre 2017, les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy dans les Antilles sont de nouveau alimentées en électricité. Le groupe EDF a annoncé, dimanche 15 octobre, avoir terminé la phase de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *