Désenclaver les « péninsules électriques » françaises, une priorité pour RTE

Le 20 février, RTE, la filiale d’EDF en charge des lignes haute tension, a publié ses résultats. L’occasion pour son président Dominique Maillard d’affirmer sa priorité à moyen terme: désenclaver les « péninsules électriques » françaises.

Une péninsule électrique est un territoire dont les ressources en électricité sont principalement assurées par connexion à un réseau électrique, via des lignes à haute tension en nombre limité. Deux régions en France peuvent être considérées comme des péninsules électriques: la Bretagne et Provence Alpes Côte d’Azur.

Ces régions onnt en commun deux handicaps: non seulement elles produisent peu d’électricité sur leur territoire mais elles sont reliées aux autres par des corridors, ce qui les rend particulièrement vulnérables en cas d’aléa de production ou climatique. Il faut donc augmenter les capacités de production dans ces régions et améliorer les capacités de transport d’électricité.

Dans le Var et les Alpes Maritimes, la priorité est l’amélioration des capacités de transport. « Dans le Var et les Alpes Maritimes, nous avons doublé la capacité de la seule ligne 400.000 volts (le long de la côte) » et « nous renforcerons alors le filet de sécurité que constitue le maillage intérieur, par la construction de trois liaisons souterraines à 225.000 volts. » a expliqué Dominique Maillard. De quoi réduire la vulnérabilité de ces deux départements.

En Bretagne, RTE a pris le problème à bras le corps afin d’agir sur le transport et la production.  « Dans la région de Brest, le projet d’une centrale à gaz est lancé par les pouvoirs publics, pour une mise en service en 2017 au plus tard. » a annoncé le président de RTE. En attendant, « nous créons des postes et installons des batteries de condensateurs pour soutenir la tension », ainsi qu’un « filet de sécurité » à 225 000 volts entre Lorient et Saint-Brieuc.

La maîtrise de la consommation n’est pas en reste puis les diverses incitations ont permis de baisser de 2% en Bretagne (100 MW) et de 3% en Paca (70 MW) la consommation d’électricité.

 

 

Une réaction sur Désenclaver les « péninsules électriques » françaises, une priorité pour RTE

  1. Pingback: Une nouvelle centrale au gaz Siemens en Bretagne | L'Energie d'avancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>