Romanche-Gavet : quand 1 centrale hydroélectrique en remplace 6

Les travaux du nouvel aménagement hydraulique de Romanche-Gavet, dans l’Isère, ont commencé cette année. Ce dispositif remplacera les six centrales actuellement situées dans la vallée de la Romanche. EDF n’avait pas mené un chantier de ce type depuis 17 ans.

 

 

 

Pourquoi un nouvel aménagement ?

La vallée de la rivière Romanche est exploitée par EDF depuis 60 ans. Sur une portion de 13 kilomètres, la Romanche connaît un dénivelé de 400 mètres. Ce fort potentiel énergétique a été exploité par la construction de six centrales, la première dès la fin du 19ème siècle.

Aujourd’hui un nouvel aménagement hydraulique, dont les travaux ont récemment débuté, aura pour fonction de remplacer les six centrales actuellement en fonction (Livet, les Roberts, Les Vernes, Rioupéroux, Les Clavaux et Pierre Eybesse). Il s’agit du premier aménagement hydraulique de ce type à être construit en France depuis 17 ans.

Ce dispositif en partie souterrain permettra d’augmenter la production électrique, tout en étant plus respectueux de l’environnement et davantage sécurisé que les six centrales actuelles.

Ces six centrales ont une puissance totale de 82 MW pour une production annuelle de 405 millions de kWH. La future centrale aura une puissance totale de 92 MW et une production annuelle de 560 millions de kWH, soit un gain de productivité par rapport aux installations actuelles équivalant à la consommation d’une ville de 60 000 habitants.

En plus de proposer une énergie renouvelable, le projet a été pensé pour impacter le moins possible le cadre naturel: le démantèlement des anciennes centrales améliorera la continuité du cours d’eau, une grande partie des installations seront souterraines puisque seul le barrage sera visible, et la structure pourra être remontée par les poissons grâce à des passes…

L’investissement total d’EDF pour la centrale hydraulique de Romanche-Gavet est de 250 millions d’euros. Les travaux ont débuté cette année et devrait être achevés en 2017. Ils mobiliseront jusqu’à 200 personnes simultanément.

Le dispositif et son fonctionnement, d’amont en aval:

-Le barrage prise d’eau : situé en amont, le barrage permettra de capter l’eau de la rivière et de la conduire vers une galerie d’amenée grâce à une prise d’eau. La retenue permettra de contenir 180.000 m3 et ferra près de 2km de long.

- une galerie souterraine d’amenée de l’eau chargée d’acheminer l’eau du barrage en amont, à l’entrée de la centrale en aval. D’une longueur de 9,3 kilomètres, elle sera creusée par deux tunneliers de 100 mètres de long et de 4,7 mètres de diamètre. La percée durera deux ans, au rythme de 15 mètres par jour.

- une cheminée d’équilibre : située dans la partie finale de la galerie d’amenée, ce puits vertical de 180 mètres de haut et d’un diamètre de 4 mètres sera raccordé à l’air libre et aura pour fonction de contenir les variations de débit et de pression. Elle permettra de minimiser le risque du « coup du bélier », un phénomène de surpression lié à une variation subite de la vitesse de l’eau qui pourrait faire rompre la conduite forcée.

- une conduite forcée : c’est un puits blindé à pente raide qui acheminera à haute pression l’eau chutant de la galerie vers les turbines de la centrale. Cette installation ferra 163 mètres de haut et 3,30 mètres de diamètre.

- la centrale : souterraine, elle sera composée de deux cavernes. La principale (74 mètres de long, 16 mètres de large et 35 mètres de haut) abritera les turbo-alternateurs, la secondaire (65x11x15) abritera les transformateurs et les vannes pour la sortie de l’eau en aval.

- une plate-forme en aval : elle comprendra la galerie de fuite et le dispositif de restitution de l’eau turbinée. Innovation technologique, des dissipateurs d’énergie à vannes permettront de briser la force de l’eau au moment de rejoindre la Romanche.

 

Romanche-Gavet en chiffres

-          560 millions de kWH/an

-          30.000 m3 de béton

-          250 millions d’euros d’investissement

-          9,3 kilomètres de galerie souterraine

-          une retenue d’eau de 180.000 m3

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>