Les économies d’électricité à la maison et au bureau

L’habitat et le secteur tertiaire représentent 65,4% de l’électricité consommée en France. Même si elles peuvent paraître anodines à l’échelle individuelle, une fois cumulées, les économies d’énergie à la maison et au bureau se révèlent importantes.

Il existe de nombreuses solutions pour gérer sa consommation de façon plus responsable à son domicile ou au bureau. Installations fonctionnant avec des énergies renouvelables ou petits gestes du quotidien permettent de gaspiller moins d’électricité.

À un niveau plus global, de nouvelles technologies comme les Smart Grids permettront bientôt de réaliser des économies d’énergie supplémentaires, en harmonisant davantage production industrielle d’électricité et consommation.

 

Gestes quotidiens : une question de bon-sens

Les gestes individuels d’économie d’énergie sont à la fois bons pour le budget des ménages et pour le respect de l’environnement. Quelques rappels des gestes du quotidien :

- Il est important de choisir des appareils électriques qui consomment peu. Ils sont systématiquement classés selon une échelle d’efficacité énergétique, allant de A, pour les appareils très économiques, à G pour les plus énergivores. Les appareils de classe A et B consomment jusqu’à deux fois moins d’énergie. Par ailleurs il faut penser à éteindre les appareils dont on ne sert pas et à ne pas laisser les appareils en veille.

- L’utilisation d’ampoules économiques, basses consommations (15W) plutôt que les halogènes (300 à 500W), est vivement préconisée. Même si elles sont plus chères à l’achat, ces ampoules se révèlent plus économiques sur le long terme sachant qu’elles consomment cinq moins et durent huit fois plus longtemps que les ampoules à incandescence.

- Il ne faut pas mettre de nourriture chaude ou surgelée au frigo, et veiller à ne pas placer le réfrigérateur trop prêt d’un appareil produisant de la chaleur, comme un four.

- En cas de fortes chaleurs, penser d’abord à isoler votre domicile avec des moyens simples (volets, stores), plutôt que d’avoir recours intensivement à la climatisation.

- Concernant le lave-linge, pensez à laver à température basse si vos vêtements n’ont pas de grosses tâches, et éviter l’usage du sèche-linge.

 

Energies renouvelables pour optimiser sa consommation

Plusieurs dispositifs modernes adaptés aux logements individuels permettent d’économiser de  l’électricité et de l’énergie en général. La plupart de ces installations sont relativement onéreuses à l’achat mais très rentables à terme. Leur acquisition est souvent accompagnée d’aides financières, de crédits d’impôts ou de prêts avantageux.

- Les pompes à chaleur : une pompe à chaleur utilise l’énergie naturellement présente dans l’air (pompes à chaleur air-air) ou dans le sol et les nappes souterraines (pompes à chaleur géothermique). Elle fonctionne grâce à un cycle thermodynamique qui permet d’extraire la chaleur d’un milieu plus froid (l’extérieur) pour chauffer un milieu plus chaud (la maison). Comme les pompes à chaleur fonctionnent sur le même principe qu’un climatiseur, elles peuvent être utilisées en mode inversé pour climatiser.

- Le chauffage au bois : le rendement énergétique des nouvelles technologies est bien meilleur que celui des vieilles cheminées à feu ouvert, qui ne restitue pas de façon optimale la chaleur produite. Il existe de multiples types de cheminées fermées, inserts, poêles et chaudières à bois (reliées au chauffage central), plus ou moins performants. Voici une classification des différentes modèles selon leur rendement.

- Le photovoltaïque : les panneaux solaires sont composés de cellules photovoltaïques capables de transformer le rayonnement solaire en électricité. Ces cellules absorbent la lumière, transformée en électricité grâce à leur composant, le silicium, un matériau semi-conducteur disposé en fines couches sur le panneau solaire. Le photovoltaïque est utilisable dans toutes les régions de France. Le surplus d’électricité peut être vendu à EDF à un tarif avantageux.

- Le chauffe-eau solaire : le système du chauffe-eau solaire fonctionne grâce à des panneaux solaires thermiques, différents de ceux utilisés pour le photovoltaïque. Les capteurs solaires transforment le rayonnement solaire en chaleur. Cette chaleur est transmise à un ballon de stockage via un fluide caloporteur qui parcourt les capteurs. Un chauffe-eau solaire est plus qu’un simple système de chauffage d’appoint et peut fournir de 50 à 70% de l’eau chaude d’un logement.

 

Compteurs intelligents et smart grids : des solutions d’avenir

A partir de 2013, la généralisation des compteurs intelligents permettra de transmettre les chiffres de la consommation électrique en temps réel, incitant le consommateur à mieux gérer et à réduire sa consommation (selon ERDF, l’économie sera de 50 euros sur une facture moyenne de 400 euros).

Ces compteurs pourront être couplés au développement des smart grids qui sont des réseaux de distribution intelligents : un système informatique relié à des capteurs permet d’optimiser la distribution entre producteurs et consommateurs d’électricité.

De cette façon, le réseau est mieux piloté et la production mieux ajustée. Cela permettra de réduire les pics de consommation électrique, périodes pendant lesquelles on recourt encore à des énergies complémentaires polluantes (charbon, fioul).

 

 

 

 

 

Une réaction sur Les économies d’électricité à la maison et au bureau

  1. Je confirme en ce qui concerne sur le paragraphe du chauuffe eau solaire c’est une grosse économie sur le budget « gaz » de la maison, depuis 2 ans nous sommes en pavillon HLM (qualifié: habitation à haute qualité environementale) système de panneaux solaires avec ballon couplés a la chaudière gaz de ville.
    il faut continuer dans ce sens économies sur la planète et nos budgets chauffage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>