L’éolien offshore pourrait produire 13% de l’électricité d’ici 2030 en Europe


Selon l’Association européenne de l’énergie éolienne (EWEA), plus de 13% de l’énergie européenne sera produite par des parcs éoliens en mer en 2030, assez pour subvenir aux besoins de 130 millions de foyers européens « moyens ». Ce total représenterait plus de 35 fois la capacité de production actuelle européenne, soit 4 mégawatts.

D’après ce rapport, la capacité de production de l’éolien offshore pourrait atteindre près de 150 GW d’ici la fin des deux prochaines décennies. « Près de 150 GW de capacités énergétiques éoliennes en mer sont construites, en train d’être construites, consenties ou prévues en Europe : assez pour fournir en énergie 130 millions de foyers européens moyens » explique l’EWEA.

Avec une telle capacité, jusqu’à 562 Térawatt-heure par an pourraient être fournis entre 2020 et 2030 et ainsi éviter « 315 millions de tonnes d’émissions de CO2 » explique le rapport.

En terme d’emplois, 169 000 postes seraient ainsi créés dans le secteur d’ici à 2020 en Europe, et jusqu’à 300 000 d’ici à 2030, toujours d’après l’association.

L’EWEA met toutefois un bémol à ces prévisions optimistes puisqu’elle prévoit également qu’en 2020, la capacité installée n’atteigne que 40 GW, correspondant à la production annuelle de 148 TWh d’électricité, soit une capacité inférieure à la somme des objectifs (43,3 GW) avancés par les 27 Etats européens.

 

Les capacités de production de l’éolien offshore ne décollerait en fait qu’à partir 2021 et 2030, l’installation de 110 GW de capacité éolienne offshore étant prévue à cette période.

Au total, en ajoutant ces installations aux 4 GW existants, la capacité de 150 GW pourrait produire annuellement 562 TWh d’électricité, suffisant pour couvrir 14 % des besoins européens.

Une réaction sur L’éolien offshore pourrait produire 13% de l’électricité d’ici 2030 en Europe

  1. cette phrase me semble fausse  » Avec une telle capacité, jusqu’à 562 Térawatt-heure par an pourraient être fournis entre 2020 et 2030 et ainsi éviter « 315 millions de tonnes d’émissions de CO2 » explique le rapport  » …… puisque intermittentes et aléatoires ,fatalement, ces machines seront couplées a environ 70 % de leur capacité avec du nouveau thermique
    ! ..donc avec des émissions massives de co2 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>