Production d’électricité par le bois : un vrai potentiel

Si l’utilisation du bois dans l’énergie est généralement associée à la production de chaleur, il existe une filière de production d’électricité à partir du bois, notamment dans l’industrie. Si cette production est encore faible, elle devrait se développer en raison des nombreux avantages que propose le bois,  d’autant plus que la France dispose de la plus vaste forêt d’Europe occidentale.

La production d’énergie à partir du bois utilisé comme combustible est ancestrale. On pense au feu de bois utilisé pour la chaleur ou la cuisson. Aujourd’hui encore, la grande majorité du bois énergie est utilisée pour la production de chaleur, notamment dans le logement.

C’est moins connu,  mais le bois permet également de produire de l’électricité, notamment dans l’industrie.

Mais le bois, et plus généralement la biomasse, ne représente qu’une part très faible de l’électricité produite en France, environ 6% des énergies renouvelables produites en France.

Le fonctionnement d’une centrale biomasse, (principalement alimentée au bois, à l’origine de 70% de la production énergétique issue des biomasses, mais aussi avec des plantes ou des déchets agricoles) est proche de celui des autres types de centrales thermiques :

- le bois est d’abord brûlé dans une chambre à combustion

- La chaleur produite permet de chauffer l’eau d’une chaudière

- La vapeur dégagée par l’eau chaude est envoyée sous pression dans une turbine dont l’action produit l’électricité

- Le reste de la vapeur est utilisée pour le chauffage (principe de cogénération dont nous reparlerons ci-dessous)

- Les fumées de combustion sont dépoussiérées par des filtres et évacuées par des cheminées

 

Le bois, de nombreux avantages

Si la France est en retrait par rapport aux Pays leader en la matière(Danemark, Allemagne), il existe une vrai volonté de développer la production électrique à partir du bois et les autres formes de biomasse : l’objectif affiché de la France pour 2020 est d’atteindre 1,4 million de TEP en production d’électricité (0,2 million en 2006) grâce à la biomasse.

En effet le bois présente plusieurs avantages qui lui confèrent  un réel potentiel dans la production d’électricité.

Contrairement aux énergie fossiles, il s’agit d’une source d’énergie renouvelable (à condition que la gestion des forêts soit bien assurée) permettant de lutter contre le réchauffement climatique. Le C02 diffusé lors de sa combustion correspond à la quantité de CO2 absorbé pendant la vie de l’arbre.

De plus sont coût, modéré, n’est pas soumis aux variations du marché, comme peuvent l’être les prix des matières fossiles.

La France, leader de la production de bois énergie en France, dispose de la première forêt d’Europe occidentale. Recouvrant 15,71 millions d’hectares de forêt, soit 28,6% de la surface du pays, elle s’accroit depuis deux siècles.

Le bois est un bon moyen de valoriser les sous-produits et déchets de la filière bois (il est utilisé sous forme de bûche, mais aussi de granulés, de plaquettes ou de briques reconstituées).

Enfin le bois utilisé pour la production d’électricité permet d’améliorer le rendement énergétique de la matière brûlée, grâce au principe de cogénération. Ce type de centrale permet de combiner production d’électricité et de chaleur.

Une réaction sur Production d’électricité par le bois : un vrai potentiel

  1. C’est très bien ces généralités, mais ce serait mieux de nous répertorier ici des références concrètes de réalisations de toutes dimensions et capacités de productions (depuis la micro génération à usage domestique perso jusqu’au stade industriel) : constructeurs français, européens ou étrangers à l’Europe, qui transforment EFFECTIVEMENT le bois de chauffage en électricité. On peine à trouver cela sur Internet, je n’y ai trouvé que beaucoup de charlatanisme et des sites plus ou moins fantaisistes (proches des marchands ambulants et bonimenteurs de marchés qui brûlent des senteurs plus ou moins hindoues et s’habillent avec des saris pour faire passer leur camelote) absolument pas convaincants. Or l’idée n’est pas mauvaise du tout mais tant qu’elle restera théorique, elle ne servira qu’à écrire des livres ou à refaire le monde sur des sites internet, pendant que nos forêts continueront à pourrir sur pied comme 60% de la forêt française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>