Développement : les pays émergents misent sur le nucléaire

Alors que seulement 14% de la production électrique mondiale est d’origine nucléaire, cette source d’énergie est en croissance rapide dans les pays émergents  dont les besoins augmentent pour assurer leur développement. Selon l’AIEA, entre  90 et 350 nouvelles centrales nucléaires seront construites dans le monde d’ici 2030. La majorité d’entre-elles seront situées dans les grands pays émergents (Chine, Inde, Russie, Brésil, Afrique du Sud).

En parallèle de leur développement, les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) font face à une explosion de la demande énergétique. L’agence gouvernementale américaine d’information sur l’énergie (EIA) estime par exemple que l’augmentation de la production d’électricité mondiale sera de 87% d’ici 2035.

Pour répondre aux défis imposés par leur développement, ces grandes puissances émergentes ne peuvent plus seulement compter sur les sources d’énergies fossiles, polluantes et limitées.

Encore minoritaire dans le mix électrique de ces pays, le nucléaire, permettant de produire de l’électricité à tarif raisonnable et en continu, est donc appelé à se développer rapidement dans les BRICS au cours des prochaines décennies.

D’après Mohamed El-Baradei, l’ancien directeur de l’AIEA (agence internationale de l’énergie atomique), « la Chine et l’Inde vont multiplier par cinq ou huit leur utilisation d’énergie nucléaire d’ici à 2020 ou 2022 ».

Selon l’AIEA, plus de 90 nouvelles centrales nucléaires seront construites d’ici 2030. Il pourrait même s’agir de 350 nouvelles centrales, d’après les estimations les plus hautes.

La majorité d’entre-elles se trouveront dans les pays émergents. Sur la soixantaine de centrales en cours de construction, 28 se trouvent en Chine,  10 en Inde et 5 en Russie.

L’accident de Fukushima a entraîné une réflexion importante sur la sécurité nucléaire, mais la réalisation de la grande majorité des projets n’a pas été remise en cause par les BRICS, car les nouvelles mesures de sécurité qui vont être adoptées n’auront pas de répercussions importantes sur le coût de production de l’énergie nucléaire.

Voici un tour d’horizon de l’état du nucléaire dans les différentes grandes puissances émergentes:

La Chine : Après avoir interrompu momentanément tous ses projets de constructions suite à Fukushima, le temps de procédé à une inspection complète de ses installations, la Chine a décidé de reprendre son programme nucléaire.

28 centrales sont en cours de construction en Chine et la réalisation de nouveaux projets devraient être validée dès 2012. Au total une centaine d’autres projets sont à l’étude dans ce pays.

L’Inde : Selon l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, 750 millions de personnes n’ont pas encore accès à l’électricité. D’après Hans-Holger Rogner, de l’AIEA, la consommation d’électricité en Inde va doubler tous les dix ans. La croissance de l’énergie nucléaire dans ce pays semble donc inévitable.

L’Inde possède déjà 17 centrales, mais elles ne représentent que 3% de la production électrique du pays. Le nucléaire devrait assurer 25% de l’électricité du pays d’ici 2050.

La Russie : Le pays possède 31 centrales nucléaires et 11 réacteurs sont en cours de construction. De nombreux autres projets devraient voir le jour.

Le Brésil : Le Brésil compte deux réacteurs, représentant 3% de sa production électrique. Entre 4 et 8 nouvelles centrales devraient être construite au cours de deux prochaines décennies.

L’Afrique du sud : Le pays compte deux réacteurs assurant 6,6% de la production électrique. Le gouvernement prévoit la construction prochaine de six réacteurs sur trois sites différents

 

3 réactions sur Développement : les pays émergents misent sur le nucléaire

  1. Cher blogueur,

    Je m’appelle Maude Dupon. Je vous contacte pour savoir si vous seriez intéressé à participer à une campagne liée aux énergies renouvelables. Il s’agit de publier un post en échange d’une récompense financière. Si vous êtes intéressé à nous aider, faites-nous savoir et je vous enverrai les informations nécessaires pour se mettre au travail bientôt.

    Cordialement,

    Maude Dupon

  2. Pingback: EPR : Areva compte vendre dix centrales d'ici 2016 | L'Energie d'avancer

  3. Pingback: EPR : Areva compte vendre dix centrales d’ici 2016 « L'Info Autrement cftc hus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>