Biomasse, éolien, solaire : le boom des énergies renouvelables

Les investissements dans les énergies renouvelables ont connu en 2010 une progression de 70 % par rapport à l’année précédente. C’est ce qui ressort d’une étude de KPMG sur les énergies renouvelables.

En 2010, le secteur des énergies renouvelables a donné lieu à 446 transactions dans le monde, soit une augmentation de 70 % par rapport à 2009. Publiés dans une étude de KPMG sur les fusions et acquisitions dans le secteur des énergies renouvelables, ces chiffres confirment la progression du secteur et les anticipations positives des investisseurs. 74 % des entreprises du secteur prévoient ainsi une concurrence accrue.

Au niveau mondial, la Chine apparaît comme un investisseur vert à fort potentiel pour 78 % des entreprises du secteur. Deuxième pays le plus attractif dans les investissements verts, la Chine a connu une très forte progression mais ne parvient pas à dépasser les États-Unis, numéro un en terme d’attractivité dans le secteur des énergies renouvelables. 53 % des entreprises interrogées par KPMG ont l’intention d’investir dans ce pays dans les 18 prochains mois.

En Europe, l’Allemagne confirme son attractivité, suivi de la Grande-Bretagne et de la France. Alors que la Nathalie Kosciusko-Morizet a dévoilé en début de semaine un vaste plan pour développer la filière solaire, on peut s’attendre à une augmentation de l’attractivité française à mesure que les appels d’offres seront lancés.

Les incitations gouvernementales et financières en faveur des énergies renouvelables semblent bien alimenter le secteur, un constat qui n’échappe pas à KPMG. « Sans davantage de stimuli gouvernementaux, le niveau des fusions-acquisitions dans le renouvelable, et en particulier sur le segment du photovoltaïque, risque de décroitre significativement une fois que les projets de construction en cours auront trouvé leurs propriétaires de long terme » note Wilfried Lauriano do Rego, Associé de KPMG en charge du dossier des énergies renouvelables.

Au niveau sectoriel, les investissements dans la biomasse ont connu une forte progression avec 2,2 milliards de dollars, soit le double par rapport à 2009. Selon KPMG, 46 % des entreprises du secteur ont l’intention d’investir dans la biomasse au cours des 18 prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>